Découvrir

le pays de Gustave Courbet

Grand peintre du 19ème siècle considéré comme le Maître du courant réaliste,
Gustave Courbet a marqué l’histoire de l’Art avec ses œuvres célèbres :
“L’Origine du Monde”, “Le Désespéré”, “L’Enterrement à Ornans”, “Le Chêne de Flagey”. 

Ornans, terre natale de Gustave Courbet

Né à Ornans en 1819, Gustave Courbet ne cessa de revenir sur sa terre natale pour y puiser son inspiration. Il peignit durant toute son existence les paysages familiers de son pays d’origine si chers à son cœur.

Le projet culturel “Pays de Courbet, Pays d’Artiste”, porté par le département du Doubs (25), rend hommage à l’enfant du pays et met en lumière les lieux traversés, appréciés et peints par l’artiste :  le musée Gustave Courbet à Ornans, la ferme familiale Courbet à Flagey, l’Atelier du peintre à Ornans, la Source de la Loue et 8 sentiers de randonnée parcourant les grands paysages peints par Courbet.

Pour peindre un pays, il faut le connaître. Moi, je connais mon pays, je le peins.
Ces sous-bois, c’est chez moi ; cette rivière c’est la Loue, celle-ci le Lison ;
ces rochers, ce sont ceux d’Ornans et du Puits Noir.
Allez-y voir, vous reconnaîtrez tous mes tableaux. 

Gustave Courbet

Le musée Gustave Courbet

Musée Courbet © CRT BFC

Le musée Gustave Courbet est installé au cœur même de la maison natale du peintre et dans deux bâtiments contigus.

Avec ses planchers et boiseries, l’hôtel Hébert a gardé son authenticité et son atmosphère d’antan. L’hôtel Champereux et la maison Borel sont, quant à eux, tournés vers une architecture résolument moderne.

Et pour garder un œil sur Ornans et les paysages qui n’ont jamais cessé d’inspirer Courbet, le musée s’ouvre en transparence grâce à une passerelle qui relie les différents bâtiments et offre des vues inédites sur la Loue et la ville d’Ornans !

La collection permanente du musée Courbet présente une soixantaine d’œuvres de l’artiste (peintures, sculptures, dessins…). De nombreuses œuvres majeures du peintre? propriétés de prestigieux musées, sont régulièrement prêtées au musée d’Ornans.

Le parcours de l’exposition permanente présente, de manière chronologique et thématique, le parcours de l’artiste :

  • d’Ornans à Paris : sa famille, sa formation, ses liens avec le milieu ornanais et la bohême parisienne,
  • la révolution esthétique qu’il mena : avec “L’après-dînée à Ornans”, “Les casseurs de pierres”, “Les paysans de Flagey” et “Un enterrement à Ornans”, Courbet révolutionne le monde de l’art en présentant des œuvres au sujet populaire réalisées dans de grandes dimensions. Ses manifestes déclenchent une véritable guerre entre les critiques d’art,
  • ses engagements politiques et sociaux : de nombreuses archives et photographies retracent le contexte politique et artistique de l’époque. Elles permettent de comprendre le milieu auquel appartenait Courbet et l’influence que l’artiste eut sur l’art.

La ferme Courbet à Flagey

Ancienne propriété de la famille paternelle de Gustave Courbet, cette très belle ferme du 18ème siècle abrite :

  • un café littéraire « Le café de Juliette » où l’on peut consommer des produits locaux tout en consultant des ouvrages sur Courbet ou sur le 19ème siècle artistique, social et politique auquel participa activement le peintre,
  • une salle d’exposition aménagée dans l’ancienne grange de la ferme qui accueille chaque année deux expositions temporaires,
  • un espace d’ateliers artistiques où une plasticienne propose divers ateliers autour de l’œuvre de Courbet,
  • un potager où il fait bon flâner ou participer aux nombreuses animations qui y sont organisées.

Les sentiers de Courbet

Imprégnez-vous de l’univers de Gustave Courbet en sillonnant les paysages qui l’ont inspiré ! 

8 parcours de randonnées vous permettent de vous imprégner des ambiances qui ont marqué le peintre et façonné son regard.

Ces parcours, ponctués de clins d’œil, vous entraînent sur les lieux emblématiques immortalisés par l’œuvre de l’artiste :

  • le parcours de vie (4,5 km) propose pas moins de 14 étapes dans Ornans, depuis le musée jusqu’au cimetière (où se trouve la tombe de Gustave Courbet), en passant par son ancien atelier et la maison de ses grands-parents Oudot,
  • le parcours de la Cuderie (6,5 km) suit le chemin que les habitants de Flagey empruntaient pour se rendre à la messe à Chantrans, village voisin. Il entraîne aussi le promeneur vers le moulin de la Bonneille qui appartenait au père de Gustave,
  • le parcours des roches (6,5 km) passe par quelques-uns des paysages immortalisés par le peintre,
  • le parcours de la source de la Loue (13,5 km) où le randonneur se retrouve au cœur de l’œuvre et des sites emblématiques du peintre : les gorges de Nouailles, la grotte des faux monnayeurs, le belvédère de Renédale…                                                    
  • le parcours du Lison et de ses sources (5 km) rend hommage à Charles Beauquier, autre personnage illustre du département. Député du Doubs, contemporain de Courbet qui, à la suite du procès sur la source du Lison, fit voter le 21 avril 1906 la première loi de protection de l’environnement, dite loi Beauquier,
  • le parcours Eau-Chasse-Bataille d’Alésia (65 km en vélo) passe par le Creux-Billard, la grotte Sarrazine, le Mont Mahoux, la forêt de Levier et le pont du diable,
  • le parcours du ravin du puits noir (2,5 km) nous fait découvrir la tuilerie des combes de Punay, le puits noir, le ruisseau de la Brême, la gouille à la chèvre… 
  • le parcours salon du peintre (28 km, cycliste et grande randonnée) pour découvrir le puits de la Brême, la gouille à la chèvre, la grotte de Plaisirfontaine et Saules.