Les trésors de la destination


Des milieux naturels sensibles à préserver et à protéger !

C'est maintenant officiel, la célèbre "Grotte de Chenecey" est classée "réserve naturelle régionale" par la région Bourgogne Franche-Comté. Un réseau de plus de 295mètres de galeries s'étire sous terre. Pour quelles raisons cette cavité est-elle classée réserve naturelle ?

Il s'agit tout d'abord de préserver la tranquillité et l'espace de vie des 6 espèces de chauves-souris qui occupent les lieux !

Ces espèces sont menacées alors qu'elles étaient très nombreuses dans les années 50. On comptait alors plus de 350 individus dans les périodes importantes de transits. Parmi ces espèces le Rhinolophe euryale côtoie le Minioptère de Schreibers.

Ce milieu souterrain est fragile et il est nécessaire d'éviter toute modification de son biotope. La protection du site est donc liée à celle des espèces qui le fréquentent. Les abords de la cavité étant aussi concernés par cette protection car ils sont également un habitat remarquable pour les créatures qu'ils abritent.
Pour préserver la tranquillité des chauves-souris lors de l'hibernation et de l'estivage, l'accès à la grotte est uniquement autorisé entre le 1er avril et le 31 août.

D'après  Benoît Decreuse, il s'agira, dans tous les cas, de visites a visées scientifiques ou éducatives. Les éléments concernant ces moments de découverte du milieu souterrain dans cette cavité sensible sont en cours de détermination. Le GIPEK (Groupement pour l'Inventaire, la Protection et l'Etude du Karst du massif jurassien) est chargé par le milieu spéléologique de valider une convention avec le propriétaire de la cavité et le gestionnaire de la réserve.

Si vous avez des questions sur les visites, contactez le GIPEK.