On a testé pour vous


L'office de tourisme a testé pour vous !

  • Un voyage au pays de l’imaginaire

     

    Fermez les yeux et imaginez ce que serait les villes dans 100 ans : des cités végétales idéales avec des modes de transports urbains écologiques. Vous me direz que ce n’est qu’une illusion et que j’ai de beaux rêves… Pourtant, l’architecte Luc Schuiten a donné naissance à ce monde utopique. Gardez les yeux fermés et suivez-moi à travers l’exposition les panoramas 2 100  située à la Saline royale d’Arc-et-Senans.

     

    C’est la première fois que je visite la Saline royale, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. J’ai entendu beaucoup de louanges sur ce lieu. C’est désormais à mon tour de me faire mon propre avis. L’entrée se fait par le bâtiment des gardes. Avant de l’atteindre, je traverse une longue allée depuis laquelle j’en profite pour photographier l’immense façade. J’avance tout en admirant l’architecture. Une fois faufilée à l’intérieur de l’enceinte, je distingue plusieurs bâtiments indépendants formant un demi-cercle. Au centre du diamètre, juste devant moi, se trouve la maison du directeur. C’est là que se trouve l’exposition permanente et temporaire. Après un petit détour dans les salles retraçant l’histoire du sel d’hier à aujourd’hui, je me dirige vers cette dernière.

    Dédiées à la réflexion de l’architecte belge Luc Schuiten sur les alternatives à la dégradation de l’environnement, les galeries dépeignent les visions utopiques d’une architecture futuriste. Comme le dit l’architecte, cette exposition est « une invitation à voyager (…) dans [son] imaginaire ». Ne faisant pas la visite avec un guide et n’ayant aucune indication quant à la trajectoire à suivre, je ne sais pas où mettre les pieds. J’avance timidement dans les pièces. J’observe longuement les tableaux devant moi. Venise, Bruges, Bruxelles, … autant de villes que de solutions archiborescentes. À travers son imagination, Luc Schuiten propose des structures végétales réalisées à l’aide de matériaux respectueux de l’environnement, s’inscrivant dans une démarche de développement durable. J’embarque pour un voyage au pays des merveilles.

    L’exposition continue ensuite dans le bâtiment berne ouest. Dans cette immense pièce boisée, un espace sensoriel donne vie aux cités et habitarbres rêvées par l’architecte. J’ouvre les rideaux qui me séparent de cet univers. Je suis éblouie, fascinée par l’incroyable spectacle de lumières. Me voilà immergée au cœur d’une cité végétale. Dans cette pièce, Luc Schuiten a fait de son monde utopique une réalité. Une douce musique m’imprègne dans l’ambiance que l’architecte a voulu donner à cet espace. Devant moi défile un spectacle incroyable. Du lever au coucher du soleil en passant par une nuit étoilée, la cité habitarbres prend vie sous mes yeux. C’est incroyable. Merveilleux. Je me sens apaisée. Je suis sur un petit nuage dont je ne veux pas redescendre. Mais la visite continue et n’a pas fini de me surprendre. De retour dans la salle boisée, je contemple d’autres œuvres de l’architecte, en grandeur nature cette fois. D’un bout à l’autre, deux coins sont réservés aux enfants. Dans l’une, les bambins peuvent reproduire sur des feuilles blanches les décorations exposées derrière eux, tandis que dans l’autre, une activité ludique autour de la nature leur est suggérée.

    Je termine ma visite par le Festival des jardins, complémentaire à l’exposition les Panoramas de 2 100. Je vadrouille dans les dix jardins à la découverte des cités végétales imaginées par Luc Shuiten. Chacun d’entre eux dispose de son propre univers. D’un jardin à l’autre, je suis plongée dans un environnement unique en son genre. Composés tantôt de fleurs, tantôt de structures boisées prenant diverses formes, les jardins sont un appel à la quiétude. Au détour d’une allée, vous rencontrerez un espace détente où vous reposer à l’ombre du soleil. Vous pourrez également faire une petite pause en terrasse à la Table des jardins qui offre une magnifique vue sur la maison du directeur avant de quitter les lieux par la bibliothèque et la boutique.

Paroles de voyageurs

Quand les voyageurs vous racontent leurs périples sur la destination Loue Lison...

Découvrez en images Maxime et Déborah, deux passionnés de randonnées, qui vous invitent à les suivre jusqu'aux source de la Loue et source du Lison.